ads


Coronavirus : la Belgique autorise les visites en Europe, la France les interdit et maintien la frontière fermé



Selon le ministère de l'Intérieur français, la France n'ouvrira pas ses frontières avant le 15 juin. Les Belges ne peuvent donc toujours pas s'y rendre pour visiter de la famille et faire leurs courses.

Ce vendredi, le ministre de l'Intérieur Belge Pieter de Crem indiquait que les visites transfrontalières étaient à nouveau autorisées à partir de samedi. Cela concerne nos pays voisins (la France, les Pays-Bas, le Luxembourg et l'Allemagne). Problème, depuis ce samedi matin, des dizaines de personnes n'ont pas pu passer les frontières.

Le Ministère de l'Intérieur français, précise via un communiqué à ce sujet : "Comme on l'a toujours dit, nos frontières ne rouvriront pas avant le 15 juin". Avant d'ajouter: "Certes, la Belgique autorise la sortie de son territoire mais la France n'ouvre toujours pas ses frontières". 

En France, outre les Français ou résidents permanents en France, les travailleurs frontaliers, les transporteurs internationaux, de nouvelles catégories de personnes sont autorisées à accéder au territoire désormais, notamment pour des motifs familiaux (conjoints séparés, poursuite de la scolarité, garde d’enfants, visite de parents dépendants) et professionnels (travailleurs saisonniers et travailleurs européens en détachement dont la mission ne peut être reportée) pour contribuer à la relance de l’économie.
Ces restrictions devraient être valables jusqu'au 15 juin. 
Alors qu'une ouverture des frontières coordonnées avait été envisagée par les pays européens, la Belgique a-t-elle voulu avancé trop vite? Du côté des autorités françaises, on parle d'un problème déjà rencontré lorsque l'Italie avait annoncé l'ouverture des frontières.
Le ministère de l'Intérieur indique que si de Belges sont contrôlés à la frontières, les forces de l'ordre leur demanderont de faire demi-tour. S'ils sont contrôlés au sein du territoire français, une amende de 135 € est applicable. 

Publier un commentaire

0 Commentaires