ads


Coronavirus : Plus de 280.000 morts dans le monde et la crainte d'une deuxième vague de contamination




Plus de 280.000 morts et le Brésil le plus durement touché en Amérique latine

Le bilan des décès dû à l'émergence du Coronavirus dans le monde a dépassé la barre des 280.000 cas depuis la première apparition du virus en Chine en décembre dernier, selon une statistique réalisée par l'Agence France-Presse.

Les statistiques ont révélé que le nombre total de décès a atteint 280.011, sur plus de quatre millions de cas enregistrés dans le monde, dont 85% en Europe et aux États-Unis.

Il a déclaré que plus de 20.000 décès dus à la pandémie avaient été enregistrés en Amérique latine et dans les Caraïbes, dont plus de la moitié dans un pays, le Brésil.

Les États-Unis le pays le plus touché par le virus - ont enregistré un nombre élevé de décès, dépassant le nombre total de 80.000 décès, et 1.417 nouveaux cas ont été enregistrés, selon le site  WorldMeter.


la crainte d'une deuxième vague de contamination 

Cela coïncide avec l'avertissement des autorités chinoises et sud-coréennes du risque de début d'une deuxième vague de propagation du Covid-19, après que de nouvelles infections ont été enregistrées dans le nord-est de la Chine et une augmentation des infections en Corée du Sud après le début de l'assouplissement des mesures de précaution contre l'épidémie.

Aujourd'hui, les autorités chinoises ont signalé ce qui pourrait être le début d'une nouvelle vague de cas du virus et ont calcifié le cas d'une ville de la province du Jilin (nord-est) comme "à haut risque", le summum d'un système dans lequel les régions sont divisées en trois groupes en fonction de la propagation du virus.

Les responsables de Jilin ont également relevé le niveau de danger dans la ville de Shulan de moyen à élevé, un jour après que le classement a été relevé de faible à moyen après qu'une femme a été infectée par le virus le 7 de ce mois.

Les données du Comité national de santé ont révélé aujourd'hui 14 nouveaux cas confirmés du Coronavirus dans le pays, le nombre le plus élevé depuis le 28 avril, et incluent le premier cas depuis plus d'un mois à Wuhan, épicentre de la maladie à la fin de l'année dernière.

En Corée du Sud, le président Moon JN a déclaré dans un discours à la nation, commentant l'évolution de la situation de Coronavirus, que "l'affaire n'est pas terminée", expliquant que l'aggravation des cas qui s'est produite récemment a confirmé la crainte que le virus ne puisse se répandre à nouveau dans n'importe quel pays et n'importe quel moment avertissant de la possibilité d'une deuxième vague en fin d'année.












Publier un commentaire

0 Commentaires