ads


Belgique : La N-VA claque la porte au conseil des ministres restreint et décide de ne pas marquer son accord




Un accord est donc intervenu vendredi soir au sein du "superkern", qui rassemblait le gouvernement fédéral et les dix partis qui soutiennent les pouvoirs spéciaux destinés à lutter contre le coronavirus (Covid-19). Le texte n'a pas été validé par la N-VA, qui a claqué la porte.

Le co-président d'Ecolo, Jean-Marc Nollet, était présent aux discussions du "superkern". Il est revenu sur les événements d’hier soir dans une interview accordée à nos confrères d'RTL BELGIUM.

"La réunion s’est déroulée en deux temps. Nous discutions de sujets très importants : les PME, le secteur événementiel, les différentes familles, les personnes précarisées… Pendant les discussions menées par Sophie Wilmès, tout se passait bien jusqu’au deuxième moment où la N-VA a décidé de ne pas marquer son accord alors qu’elle ne disait rien avant. Aujourd’hui, ils disent que les secteurs évoqués ne les intéressaient pas, mais il y avait les PME, les familles, les gens qui souffrent… Heureusement, les autres partis ont tenu bon. Personnellement, ça ne me surprend pas. Ce n’est pas la première fois qu’ils le font, mais je suis content que 9 partis ont trouvé un accord. Bien sûr qu’il faut un accord de gouvernement plus complet. Mais au moins pour les mesures de soutien, on a pu trouver une large majorité pour avancer."
A propos de la formation d'un gouvernement de plein exercice, ce retrait des nationalistes flamands va-t-il faciliter ou compliquer la négociation d'un gouvernement? Jean-Marc Nollet donne son avis:
"Cela peut clarifier les choses. Il y a deux rapporteurs, Paul Magnette et Conner Rousseau, chargés d’une mission de contacter les différents présidents de partis. On sait que d’ici la fin de la semaine prochaine, ils remettront leur rapport. Je pense que c’est l’occasion de faire la clarté. Beaucoup de citoyens attendent ce rapport pour savoir ce que le PS et le SPA proposeront. Hier, 9 partis ont pu s’entendre et trouver des solutions. Pour moi, Paul Magnette a la responsabilité d’être clair, de dire ce qu’il veut. Il a la possibilité de faire le choix et de le proposer aux partis politiques. Il a bien travaillé mais il peut voir ce qui s’est passé cette semaine et les accords qui ont été trouvés avec les socialistes, écologistes et libéraux notamment."

Publier un commentaire

0 Commentaires