ads


Maroc : des nouvelles sur l'ouverture des frontières, une attestation de non contamination sera exigée.



Au moment où l'Espagne n'a pas décidé de la possibilité d'ouvrir ses frontières avec des pays non européens, les autorités marocaines ont commencé à préparer l'opération "Marhaba 2020", et ont défini tous les scénarios initiaux pour gérer le retour de la communauté marocaine à la lumière du Coronavirus qui continue d'émerger dans le monde.

L'Espagne a annoncé dimanche qu'à partir du 21 juin, les mouvements avec tous les pays de l'Union européenne reprendront, à l'exception de ses frontières terrestres avec le Portugal, qui n'ouvriront que le 1er juillet prochain, à un moment où l'on prévoit l'ouverture des frontières avec le Maroc le 1er juillet.

La Direction de la navigation commerciale, affiliée au Ministère des transports, de la logistique et de l'eau, a élaboré un plan concernant la préparation de l'opération "Marhaba 2020", qui comprend des mesures de sécurité sanitaire, des règles de distanciation sociale et une désinfection pour éviter l'entrée du virus dans le pays, après la prochaine décision du Royaume concernant l'ouverture des frontières maritimes.

Et reste la mesure la plus importante fixée par la Direction de la navigation commerciale est la nécessité de présenter une attestation de non contamination de "Covid 19" avant l'embarquement chaque passager, en plus de la possibilité d'empêcher les membres de la communauté de traverser en cas de doute en présence de symptômes pathologiques associés à l'épidémie.

Le document du ministère des Transports, exige le port du masque, ainsi que le respect des règles de protection tout au long du voyage et à l'arrivée des passagers à destination, les autorités peuvent prendre d'autres mesures réglementaires prises par l'État pour empêcher la propagation de l'épidémie.

Les autorités marocaines n'autoriseront pas la vente directe de billets ou d'agences de voyage dans les ports, car seul un système électronique à cet effet sera mis en place pour éviter les encombrements ou les rassemblements.

Le même document indique la nécessité d'une désinfection complète des navires censés être chargés de transporter des passagers et de marquer le sol pour déterminer les règles de distanciation sociale des passagers, alors que seulement 50% de la capacité du navire seront autorisés.

En ce qui concerne le calendrier, les données publiées par le ministère des Transports, de la Logistique et de l'Eau ont déterminé que le début du processus de transit démarre au cours de la première semaine de juillet, indiquant que le processus de transit pourrait augmenter à la fin de juillet, ce qui coïncide avec l'Aïd Al-Adha (la Fête du sacrifice).

La Direction de la navigation commerciale a averti que la période de retour dans les foyers européens entre le 22 et le 31 août pourrait être marquée par une forte affluence en raison du début des préparatifs de la rentrée scolaire, qui commence en Espagne, en France, en Belgique et aux Pays-Bas entre les périodes du 1er et du 16 septembre.

Le ministère des Transports, de la Logistique et de l'Eau a identifié 23 navires pour gérer l'opération "Marhaba 2020", à travers 11 lignes reliant l'Europe et les ports de Tanger, Al Hoceima et Nador.

Le Maroc attend que le voisin du nord annonce clairement la décision d'ouvrir ses frontières maritimes, d'autant plus que la gestion du processus de transit est effectuée conjointement avec l'Espagne, d'autant plus qu'environ 2,3 millions d'expatriés marocains passent du territoire espagnol vers leur pays pour passer les vacances d'été; Cela pourrait soulever les préoccupations des autorités espagnoles à la lumière de la situation épidémiologique actuelle.

Des sources médiatiques espagnoles ont indiqué que le Maroc avait l'intention d'organiser l'opération "Marhaba 2020" le 15 juillet; Cependant, elle a précisé que la décision attendue n'incluait pas les postes frontières de Ceuta et Melilla.









Publier un commentaire

0 Commentaires