ads


Maroc : La réalité du terrain dément le Polisario et sa guerre imaginaire au Sahara marocain

 Continuant à diffuser de fausses informations sur la réalité de la situation au Sahara marocain, le Front Polisario a publié de fausses nouvelles sur le bombardement de sites militaires marocains, ce qui a été démenti par des données de terrain le long du mur défensif selon lesquelles les Forces Armées Royales marocaines sont complètement fortifiées.

Au point d'écrire ces lignes, le commandement suprême des forces armées a écrit une déclaration sur le sujet, tandis que le Front Polisario a publié 13 déclarations parlant de "bombardement et destruction", mais sans documentation, désireux de faire ce qui est complètement loin de la réalité.

Ces derniers jours, les rumeurs ont beaucoup proliféré, notamment en ce qui concerne l'occurrence d'une «guerre», ce que le front tente de commercialiser à l'international, afin d'attirer l'attention et des tentatives désespérées de porter atteinte aux intérêts du Royaume, mais la situation selon les sources de la scène est tout à fait calme.

Abd al-Rahman Mekkawi, un expert en affaires militaires, a déclaré que «les données imaginaires ont atteint le n ° 13, mais elles ne serviront pas à la détermination de l'armée marocaine», considérant que «la guerre n'est que psychologique, la MINURSO n'ayant enregistré aucun affrontement pouvant être interprété comme des affrontements ou une guerre entre les deux parties. ".

Makkawi a ajouté, dans une déclaration à nos confrères du journal électronique "Hespress", qu'il existe une surveillance internationale de ce qui se passe dans le Sahara Marocain confirmant que ce que le Polisario projette n'est qu'une révélation d'imagination", soulignant que "le matériel du Polisario est de la ferraille algérienne, cubaine et vénézuélienne qui ne sera pas utile en cas de problèmes".

L'expert marocain a expliqué que "la guerre n'existe pas sur le terrain, seulement l'imagination et les médias, surtout après que le Maroc s'est accroché à la poursuite de l'accord de cessez-le-feu et a tiré le tapis devant le front, et n'a nié qu'une seule fois que l'échange de tirs s'est produit, sans trop parler."

Mekkawi a poursuivi sa déclaration, en disant: "Les nouvelles sûres sont publiées par la MINURSO, et les yeux sont éparpillés le long du mur de sécurité, et si je remarquais les bombardements du Front Polisario, j'annoncerais l'affaire à mon tour, mais cela ne s'est produit que dans des déclarations fictives publiées périodiquement."

Source : Hesspress (Maroc)


Publier un commentaire

0 Commentaires