ads


Coronavirus Europe : 5 pays européens pourraient ouvrir la frontière entre eux mi-juin





Ouverture des frontières à la mi-juin 

5 pays d'Europe centrale (Allemagne, Autriche, Hongrie, Slovaquie et République tchèque) pourraient ouvrir leurs frontières à la mi-juin, comme annoncé par leur représentant mardi à l'issue d'une conférence en ligne.

L'Allemagne a un nombre relativement faible de décès associés à l'épidémie de Covid-19, tandis que les quatre autres pays de ce groupe sont parmi les meilleurs de l'Union européenne pour arrêter sa propagation.

"Nous pensons que nous pouvons créer un" mini-Schengen "qui permet aux individus de voyager sans contrôles aux frontières, ni contrôles ni quarantaine", a déclaré le ministre tchèque des Affaires étrangères Thomas Peterschik après des entretiens avec ses homologues autrichiens et slovaques.

L'Autriche et l'Allemagne avaient annoncé qu'elles rouvriraient leurs frontières le 15 juin.

"S'ils le font ... C'est bien d'ouvrir les frontières avec l'Allemagne, l'Autriche et la Hongrie, et espérons aussi pour la Slovaquie le 15 juin", a déclaré le Premier ministre tchèque Andre Papes.

Papes, a discuté avec ses homologues hongrois, polonais et slovaques et la chancelière allemande Angela Merkel par vidéo.

Mais le ministre de l'Intérieur de la province allemande de Bavière, Joachim Hermann, a déclaré mardi qu'aucune décision n'avait encore été prise et que tout dépend du cours de l'épidémie du Coronavirus dans les prochains jours.

Les cinq pays concernés ont récemment assoupli les restrictions visant à empêcher la propagation du virus.

Et Peterschik a annoncé que de nouvelles discussions seraient nécessaires, expliquant que la Slovaquie, le pays de ce groupe avec le plus faible nombre de décès par rapport à sa population, reste prudent quant à la réouverture de ses frontières.

Et lundi, il a annoncé qu'à partir du 21 mai, ses ressortissants pourraient effectuer des visites de 24 heures dans huit pays sans être soumis à des contrôles ou une quarantaine.

Le ministre tchèque des Affaires étrangères a annoncé qu'il souhaiterait que la Pologne soit ajoutée au groupe des cinq pays qui ont l'intention d'ouvrir leurs frontières au mois de juin prochain, mais a précisé que "le Premier ministre polonais a déclaré que la situation dans son pays ne le permet pas actuellement".

En outre, la Bulgarie, la Serbie et la Grèce ont convenu mardi d'assouplir les restrictions de voyage en vigueur depuis la mi-mars.

Selon le Premier ministre bulgare Boyko Borissov, à compter du 1er juin, les personnes se rendant de Grèce et de Serbie en Bulgarie pour des voyages d'affaires ou des raisons familiales n'auront pas à se soumettre à une quarantaine pendant 14 jours.

Il a expliqué que cette procédure inclura les touristes à partir du 15 juin.
Ces mesures ont été convenues lors d'une vidéoconférence mardi, qui a réuni des responsables bulgares, grecs, serbes et roumains.

Mais l'adhésion de Bucarest à l'accord nécessite l'approbation du Parlement roumain.

Publier un commentaire

0 Commentaires