ads


Maroc : Des cafés et restaurants franchisés attendent le signal des autorités avant l'ouverture des portes



Attente du feu vert des autorités locales compétentes

Au Maroc les cafés et restaurants franchisés, ainsi que les fast-foods, s'apprêtent à ouvrir leurs portes dans les prochains jours, dès qu'ils reçoivent le feu vert des autorités locales compétentes, qui surveilleront dans quelle mesure ces magasins respectent les normes de sécurité et de prévention, pour assurer la sécurité des clients et des travailleurs.

Selon des sources des services compétents de la ville de Casablanca, les restaurants et les cafés ouvriront leurs portes une fois que les autorités du ministère de l'intérieur auront pris une décision claire, qui déterminera la manière progressive dont ces magasins suivront avec précision la reprise de leurs activités.

Livraisons ou à Emporter 

Les mêmes sources ont déclaré lors d'un communiqué à la presse marocaines que les cafés et restaurants commenceront progressivement leurs activités de service avant de reprendre leurs activités normales, car ils commenceront à fournir leurs repas et leurs boissons aux clients sans pouvoir s'asseoir dans leurs espaces, avant de passer à la deuxième étape, qui permettra aux clients de s'asseoir dans des espaces ouverts avec une garantie. Tout en appliquant des distances de sécurité entre les clients.

Deux sièges par table dans les cafés

"Les cafés ne peuvent pas faire partie des secteurs qui seront autorisés à travailler immédiatement après la levée de la quarantaine, sauf lors de la prise de décisions globales qui incluent des mesures préventives et de précaution contre la propagation du virus et autres", a déclaré Mohamed al-Dhahabi, secrétaire général de l'Union générale des entreprises et des professions.

Al-Dhahabi a ajouté, dans une déclaration à la presse marocaine : "Le nombre de sièges autour de chaque table ne devrait pas dépasser deux sièges, tout en réduisant la capacité du café à un tiers, et en obligeant le café à fournir toutes les exigences en matière de désinfection, de nettoyage et de stérilisation, et que la vaisselle, les tasses et les cuillères soient en plastique à usage unique jetées immédiatement après utilisation. Par le client."

Exonération de toute taxe et retarder le paiement des dettes 

Le secrétaire général de l'Union générale des entreprises et des professions a ajouté lors de son communiqué de presse : "En contrepartie, les propriétaires de cafés doivent être exemptés de payer tous les impôts et taxes pour cette année, et de retarder le paiement des dettes jusqu'à la fin de l'année 2020, sans prévoir aucun intérêt, pénalité, amende ou suivi judiciaire concernant ce retard."


Publier un commentaire

0 Commentaires