ads


Coronavirus: le code couleur de la rentrée évoluera commune par commune, annonce Sophie Wilmès


Un nouveau Conseil National de Sécurité (CNS) s'est tenu ce jeudi matin pour préparer la rentrée de septembre. Selon nos informations, la bulle de 5 ne sera pas élargie. Par contre, les courses à plusieurs en magasin seront à nouveau possibles et ne seront plus limitées à 30 minutes.

À l'issue du Conseil national de Sécurité qui s'est tenu ce jeudi matin, la Première ministre Sophie Wilmès s'est exprimé pour annoncer les nouvelles mesures décidées. Elle a d'abord souligné que les règles mises en place cet été ont été efficaces pour maîtriser un rebond du nombre de nouveaux cas avant d'indiquer l'objectif pour la fin de l'été : la rentrée scolaire. "Outre la stabilisation de notre situation sanitaire, l'objectif des mesures en vigueur ces dernières semaines était d'immuniser la rentrée scolaire. J'entends que la circulation du virus soit suffisamment maîtrisée, sous contrôle pour permettre à tous nos enfants de retourner à l'école", a-t-elle insisté. Les efforts du mois d'août vont permettre cette rentrée pour tous. Ce dont nous nous réjouissons. Il était en effet impératif d'être en mesure de permettre à nos enfants de reprendre l'école, en toute sécurité".
Rentrée sous code jaune
La Première ministre a insisté sur la nécessité de reprendre l'école pour tous les enfants sans exception, rappelant l'impact que peut avoir une longue période sans être scolarisé. "De nombreux parents et professionnels de l'enseignement ou de la santé sont à juste titre préoccupés par l'isolement social et les difficultés d'apprentissage qui peuvent résulter d'une période prolongée sans école. Tous les élèves pourront donc reprendre l'école, tous niveaux d'enseignements confondus sur base du code jaune établi par les communautés. Pour rappel, le code jaune fait référence à une situation où la présence du virus est toujours active bien que contrôlée".
Les dispositions du code jaune, prévoient une semaine d'école normale de 5 jours. Des mesures de précautions sont toutefois appliquées en assurant les gestes barrières : "Par exemple il faut porter le masque, c'est obligatoire pour les élèves de plus de 12 ans et pour les enseignants. La suspension de certaines activités extra-scolaires dans l'enseignement secondaire".
"Outre ce régime commun, dans les communes où des pics de contamination seraient constatés, un passage au code couleur orange serait alors décidé par les ministres de l'Education, ajoute Sophie Wilmès. Il implique des aménagements comme un nombre réduit de jours de cours pour les deuxième et troisième degrés de l'enseignement secondaire. Évidemment, les parents, les enfants, les enseignants seront informés par les écoles".
Concernant l'enseignement supérieur, le début de l'année scolaire intervenant plus tard, "on pourra se concerter pour voir quelles seront les règles à appliquer dans les campus des étudiants et harmoniser tout cela", conclut la Première ministre.

Publier un commentaire

0 Commentaires